L’Opération « Milliard pour une transformation écologique »
Mobiliser des forces civiles, créer un socle social à la transition écologique !
Publié le 3 juillet 2024 par Didier Raciné
Bastien Sibille, Jean-Michel Lucas

Co fondateur Mobicoop et Licoornes et initiateur de l’Opération Milliard
Président du Laboratoire de transition vers les droits culturels

« L’Opération Milliard pour une transformation écologique » a été lancée le 26 mars !
Il est notable qu’une initiative de ce type vienne de la société civile : cela témoigne de son besoin d’actions contre les destructions provoquées par la modernité (dégâts sociaux, environnementaux, atteintes à la démocratie, ...).
Le coeur, l’essentiel de cette opération : mobiliser des forces civiles pour créer un socle social indispensable à la transition écologique ! Et pour cela retisser la trame d’une société de solidarité, de contribution, remédier à la perte de liens de personnes à personnes, de lien avec la nature !
Nous souhaitons plein succès à cette initiative du Milliard, qui est présentée ici par son initiateur, dans un débat avec un ancien Haut Fonctionnaire de l’État et des acteurs importants du monde associatif.

« LE MILLIARD, C’EST UN OBJECTIF ET UN PONT : L’ALLIANCE DANS LA RÉSISTANCE S’EST FAITE PARCE QUE LES ACTEURS DE LA RÉSISTANCE ONT MENÉ DES COMBATS COMMUNS, ONT PARTAGÉ CES LUTTES CONCRÈTES. C’EST AINSI QUE SE FERA ET DOIT SE FAIRE L’ALLIANCE ENTRE LES MONDES COOPÉRATIFS ET ASSOCIATIFS »
Bastien, quels sont les objectifs du projet du Milliard ?
Pourquoi le dédier aux associations, aux coopératives ? Ce qui est urgent, c’est qu’on arrive à créer des alliances entre des mondes qui fonctionnent chacun dans leur couloir de nage, de façon séparée ; je pense au monde des coopératives d’une part, à celui des associations d’autre part. Je viens du monde des coopératives engagées dans la transition, et je vois bien qu’il y a des enjeux communs, plus forts que ce qui sépare ces deux mondes. Cette urgence, elle est d’abord démocratique, puis sociale et enfin écologique. Le Milliard, c’est un objectif et un pont : c’est une occasion de faire alliance, de faire route commune. Les façons de faire cette alliance ont bien été montrées par Claude Alphandéry lors de la journée du 6 juillet 2023, et dans la lettre qu’il a écrite à cette occasion : l’alliance dans la Résistance s’est faite parce que les acteurs de la résistance ont mené des combats communs, ont partagé ces luttes concrètes. C’est ainsi que se fera et doit se faire l’alliance entre les mondes coopératifs et associatifs. Qu’est-ce que ce projet du Milliard ? Il est né de la tension entre l’avenir pour la société porté par les projets des associations, des coopératives, des entreprises sociales ; et la réalité actuelle de ces acteurs, c’est-à-dire ce qui est réellement financé pour faire avancer ces projets pour la transition. Ils sont nombreux ceux qui veulent faire la transition, mais ceux qui veulent lui donner une dimension sociale réelle sont sans moyens. Le Milliard, c’est dire cette tension ! Cela ne permet évidemment pas de financer la transition, ni même le passage à l’échelle. Mais le Milliard, peut approfondir le processus de la transition, le documenter, le faire rentrer dans la tête des gens et en particulier des dirigeants, le faire rentrer dans le marché. Le Milliard, c’est tisser des liens entre nous de façon à ce que, devant des contraintes politiques et sociopolitiques,